INDIGNATION APRÈS LE VOL D’UN PUPITRE MÉMORIEL

Le dimanche matin 12 juin 2022, il a été constaté le vol de l’un des pupitres mémoriels des Chemins de mémoire 1943-1944 du Pays d’Apt au Pays de Sault, à savoir celui portant le n°24 et relatant le combat de Saint-Jean en août 1944 au belvédère de la route Départementale 943 de Saint-Jean de Sault.

Notre association nationale, nos comités Pays de Sault-Albion et du canton d’Apt ne peuvent laisser faire un tel acte de vol d’équipement mémoriel, porté depuis plus de 10 ans par la délégation générale de Vaucluse. S’agissant d’un délit passible de poursuites pénales, une plainte a été déposée auprès de la brigade de gendarmerie de Sault pour ce fait, n’apportant que de la déconstruction mémorielle plus de 78 ans après la 2° Guerre mondiale, étant précisé qu’il y a déjà eu précédemment au moins 3 dégradations sur ce même pupitre !

Nous dénonçons fermement une fois de plus ce vandalisme inadmissible et honteux, ne respectant pas ceux qui se sont engagés dans la Résistance, ni ceux qui sont tombés pour la liberté, méprisant aussi les bénévoles ainsi que leurs partenaires publics et privés pour lutter contre l’oubli de la France combattante, sauvegarder sa mémoire et la transmettre aux générations successives.

LIOUX : HOMMAGE À 4 SOLDATS MORTS POUR LA FRANCE

C’est une cérémonie particulièrement émouvante qui s’est déroulée samedi 28 mai à Lioux, à l’initiative de la municipalité et du comité local du Souvenir Français.

Il s’agissait d’honorer la mémoire de quatre membres d’une même famille morts pour la France.

Ce sont les recherches menées par Jean-Paul Jouval, président du Souvenir Français qui ont permis de trouver la trace de trois frères décédés durant la Première Guerre mondiale et de leur neveu, mort pour la France durant la Seconde Guerre mondiale.

Originaire de Lioux, une partie de la famille était partie vivre en Algérie au début du 20ème siècle. Inscrits sur les monuments aux morts d’Algérie, pour la plupart détruits après 1962, le souvenir de ces hommes n’était plus perpétué.

En lien avec la famille Richard, le Souvenir Français a donc sollicité la municipalité de Lioux, afin que leurs noms soient gravés, dans leur commune de naissance.

Le maire Francis Farge expliquait la légitimité de la démarche et « de sa satisfaction de voir les noms de ces soldats inscrits à Lioux, le berceau de la famille ».

Plus de 10 drapeaux d’associations patriotiques étaient présents. On notait dans l’assistance nombreuse, parmi les autorités, la présence du député Julien Aubert, de Patrick Merle, conseiller départemental représentant  Dominique Santoni, présidente du département et de Jean Aillaud, conseiller régional.

Dans son intervention, le maire soulignait l’importance de ne pas oublier ceux qui ont combattu pour nos libertés. Il rappelait « qu’il est maintenant de notre responsabilité de faire vivre ce devoir de mémoire ». Il ajoutait que « se remémorer la guerre, c’est aussi dire que la Paix est un bien précieux et comment ne pas en être particulièrement conscients aujourd’hui ».

Après avoir remercié la municipalité pour l’intérêt porté aux missions du Souvenir Français, Jean-Paul Jouval insistait sur l’importance de l’enseignement de l’histoire à l’école « même avec ses périodes qui ne nous honorent pas » et saluait les enseignants « qui s’efforcent de faire passer un message, qui essaient d’apprendre aux enfants notre histoire nationale et qui essaient de les rendre vecteurs de notre mémoire collective ».

Plusieurs membres de la famille Richard, ont retracé avec beaucoup d’émotion la courte vie de leur père, de leurs grands-oncles et leur fierté de voir leur nom enfin gravés dans la pierre du monument aux morts de leur village. Ce sont les descendants qui ont eu l’honneur de dévoiler la plaque sur laquelle ont été gravés les noms de leurs ancêtres, les plus jeunes ont déposé quelques fleurs.

Malgré les années, Justin, Martial, Eugène et Pierre Richard ont enfin leur nom gravé dans la pierre du monument aux morts de leur commune, un bel acte de réparation et d’hommage.

REMISE DE PRIX BULLES DE MÉMOIRE

Mercredi 18 mai, Jean-Paul Jouval et Pierre-Jean Magro étaient présents dans les salons de la préfecture, afin d’assister à la remise des prix du concours Bulles de mémoire, destiné à récompenser les bandes dessinées primées par l’ONACVG.

Cette cérémonie a été magnifiquement organisée par M. Franck Tison, directeur de l’ONAC de Vaucluse.

Ce sont de superbes travaux qui ont été présentés, réalisés par les élèves des collèges vauclusiens, qu’il convient de féliciter.

HOMMAGE AUX ÉPOUX GARAGNOLI

L’an dernier, la plaque commémorative des Justes de Cabrières d’Avignon avait été dévoilée dans le jardin de Concise, face à la mairie.

La maire, Delphine Cresp, avait à cette occasion rendu hommage à Marie et Attilio Garagnoli qui avaient accueilli la famille Pulvermacher d’origine juive, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le préfet du Vaucluse présidait le 12 mai une cérémonie où a été dévoilé le panneau indiquant que le village fait désormais partie du réseau des villes et villages français des Justes parmi les Nations, en présence de Bernard Zimbris, délégué régional du comité français pour Yad Vashem.

Notre comité était représenté par son président, Jean-Paul Jouval et son vice-président, Pierre-Jean Magro.

À cette occasion, l’ouvrage Mémorial des victimes des communes du canton d’Apt, où figurent les victimes juives du pays d’Apt, à été remis à Delphine Cresp et Bernard Zimbris.

CÉRÉMONIE DU 8 MAI

Notre comité était présent aux cérémonies commémorant le 77ème anniversaire de la capitulation du 8 mai 1945.

À Rustrel, à 9 heures, la Marche de Robert Bruce accueillait les porte-drapeaux et les autorités, avant la lecture des discours, le dépôt de gerbe, l’hommage aux morts et la Marseillaise.

Le rituel se poursuivait à Gargas à 10 heures avec une cérémonie particulièrement émouvante, menée d’une main de maître par la sobriété du chargé du protocole. À cette occasion, un diplôme était remis à une jeune porte-drapeau.

À 11 heures 30, devant le monument aux morts d’Apt, deux croix du combattant étaient remises à Guy Drouard et Jean-Pierre Féraud.

HOMMAGE AU 7EME GÉNIE ET 27EME TIRAILLEURS

Jean-Paul Jouval, président du comité et Pierre-Jean Magro, vice-président étaient présents mardi 3 mai dans la cour de l’ancienne caserne Chabran, actuelle préfecture, afin de rendre hommage au 7ème régiment de génie et au 27ème régiment de tirailleurs algériens, qui ont occupé ces locaux pendant des décennies.

Le préfet de Vaucluse Bertrand Gaume, accompagné du général Hanriot et du colonel Weck, anciens chefs de corps de ces deux unités a dévoilé la plaque commémorative, réalisée à l’identique de celle qui existait dans le passé de ce prestigieux bâtiment historique.

REMISE DE DRAPEAUX AUX ANCIENS RÉSISTANTS

Nous étions présents samedi 26 mars à la salle Armand Chamarande, pour la réception des nouveaux drapeaux de l’Amicale Action et de l’association des Anciens Résistants du secteur d’Apt.

Jean-Claude Allamandi, représentant le président Aimé Chatagnon, empêché pour raisons de santé a chaleureusement remercié le fonds de dotation Jean-Paul Blachère pour sa généreuse participation financière, qui a permis de renouveler ces deux drapeaux, fortement dégradés au fil des années.

Par cette action, rendons hommage à Colette et Hubert Blachère qui ont particulièrement contribué par leur action dans la Résistance, à la libération de notre pays.

Nous comptions la présence de Pierre Désorgues, ancien Résistant et de Solange Mense, fille de Blanche Gaillard, héroïne de la Résistance, morte pour la France le 1er juillet 1944.

Voici la photo souvenir aimablement communiquée par Gisèle Brémondy, en présence des deux porte-drapeaux.

RÉUNION DE TRAVAIL DES PRÉSIDENTS

À l’issue de la remise du drapeau de la 2ème D.B au collège Jean Giono d’Orange, les présidents des comités de Vaucluse se sont retrouvés autour du délégué général, Jean-Claude Tibère-Inglesse, afin d’échanger sur de nombreux sujets. Ils ont ainsi pu connaitre les nouvelles directives du siège, paiement des cotisations, abonnements à la revue, reprise de sépultures en état d’abandon.

À ce sujet, la volonté du président national est claire : aucune tombe d’un soldat mort pour la France ne doit disparaitre. Il convient d’être vigilant et de sensibiliser les maires sur l’importance de se rapprocher de notre association, lorsque des sépultures sont concernées.

Information importante : le délégué général de Vaucluse aura cette année, le privilège d’accueillir le congrès national au palais des papes à Avignon.

Merci à Claude Nalet pour la photo.